Stabilité des réservoirs miniers ennoyés – L’Ineris partenaire du projet RFCS RAFF

mine_ciel_ouvert_ennoyee_pologne_pjtraff_juin2019_intra.jpg
La réunion de lancement du projet européen RAFF (Risk assessment of final pits during flooding), auquel l’Ineris participe a récemment eu lieu en Pologne. Il s’agit du 1er projet financé par le RFCS (Research Funding for Coal and Steel) qui traite des risques géotechniques liés à l’inondation des mines de charbon à ciel ouvert en Europe. Afin de garantir les meilleures conditions de sécurité de ces sites, le projet va notamment évaluer le risque d'instabilité de ces réservoirs miniers ennoyés et produire une méthodologie pour assurer leur surveillance à long terme.

Les objectifs principaux du projet sont d’identifier les facteurs à risque pour les lacs de réservoirs miniers, de développer une méthodologie d'évaluation de l’état géotechnique du réservoir et des modifications hydro-géochimiques de l'eau de ces lacs pendant et après le processus d’ennoyage.

Ces tâches seront réalisées à l’aide de retours d’expériences des partenaires à travers l’Europe,  d’investigations de terrain sur des sites pilotes et de modèles numériques et physiques de mines à ciel ouvert ennoyées. Le but in fine est de produire un guide opérationnel permettant d’évaluer les risques géotechniques, à savoir hydromécaniques et hydro-géochimiques, des mines européennes à ciel ouvert ennoyées en termes de sécurité des personnes, des biens et pour l’environnement.  L’Ineris est leader du WP4 et contribue activement à 3 des 4 workpackages que comprend le projet. Notamment, il est responsable de celui qui concerne la méthodologie d’analyse de risques des mines à ciel ouvert ennoyées.

Ce projet, coordonné par l’organisme de référence chargé de la planification des mines à ciel ouvert en Pologne (POLTEGOR), a démarré en juin 2019 et se terminera en juin 2022. Douze partenaires européens issus de sept pays y participent : Pologne, Espagne, Grèce, Tchéquie, France, Royaume-Uni et Roumanie.