Inégalités environnementales

Fotolia_7666336_XS.jpg
Comme le rappelle la feuille de route de la Conférence environnementale,
« la qualité de l’environnement est un des principaux déterminants de l’état de santé des populations ».

Face à ce constat, le chantier ouvert en septembre 2012 sur la prévention des risques sanitaires et environnementaux a réaffirmé la nécessité, pour les politiques publiques, de lutter contre les inégalités environnementales, situations dans lesquelles des populations sont surexposées à des risques de pollution de leur environnement quotidien.
Cette priorité fait écho aux orientations des Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE). Le PNSE1 (2004-2008) a mis l’accent sur le besoin de renouveler les pratiques de veille sanitaire en développant « de nouvelles méthodes qui permettent de coupler les données sur la santé avec celles sur les facteurs environnementaux et celles caractérisant les populations ». Cette nouvelle approche du risque sanitaire est approfondie par le PNSE2 (2009-2013), qui établit comme axe prioritaire « la réduction des nuisances écologiques susceptibles d’induire ou de renforcer des inégalités de santé ». Le PNSE2 a inscrit l’identification et la gestion des points noirs environnementaux parmi ses douze mesures phares.


Fotolia_62581994.jpg

Avec PLAINE, l’Ineris cartographie les inégalités environnementales

Atlas.PNG

Les atlas régionaux