Inégalités environnementales

Fotolia_7666336_XS.jpg
La qualité de l’environnement est un des principaux déterminants de l’état de santé des populations. A ce titre, l’Ineris vient en appui du ministère chargé de l’environnement depuis près de dix ans sur l’identification des inégalités environnementales. Au cœur de ses travaux, le développement d’une méthodologie d’évaluation qui permette aux pouvoirs publics, à toutes les échelles du territoire, d’analyser finement la surexposition des populations aux polluants et de mettre en place les actions appropriées pour la réduire.

Les populations ne sont pas égales face aux risques environnementaux. Ces « inégalités environnementales » se vérifient à différentes échelles (nationale, régionale, locale) et s’appréhendent par l’analyse de la contamination des milieux naturels (air, eau, sols) et de l’alimentation. À la potentielle surexposition aux substances chimiques sur un territoire s’ajoutent celles liées aux nuisances comme le bruit. La santé des populations socialement défavorisées pourrait également être plus fortement impactée par les facteurs de risque environnementaux. L’exigence de justice environnementale conduit donc les pouvoirs publics à prendre en compte, dans leur politique, la réduction de inégalités environnementales sur les territoires. En France, cette préoccupation s’exprime à travers les plans nationaux santé environnement (PNSE)

La prise en compte des inégalités environnementales dans les politiques publiques nécessite au préalable la construction d’outils opérationnels de diagnostic. Pour saisir la complexité de l’exposition réelle des populations aux polluants de l’environnement, ces outils doivent pouvoir traiter une multitude d’informations collectées sur le terrain, de nature très différente les unes des autres. Par ailleurs, ces informations ainsi que l’analyse qui peut en être faite doivent être accessibles au plus grand nombre pour favoriser l’action à l’échelle individuelle.
L’Ineris a inscrit l’évaluation des inégalités environnementales comme une priorité de ses contrats d’objectifs depuis 2011. Expert des méthodes d’évaluation des risques sanitaires et de la mesure de polluants dans l’environnement, l’Institut a développé la Plateforme d’analyse des inégalités environnementales (Plaine), qui permet de cartographier finement les inégalités environnementales sur le territoire et constitue un outil d’aide à la décision pour les pouvoirs publics en charge d’identifier et de réduire ces inégalités.


schéma-1-dequoiparleton.jpg

Inventaire des bases de données environnementales

Atlas.PNG

Les atlas

Image_dossier_references_inegalites_vignette.png

La plateforme d’analyse des inégalités environnementales Plaine