Dispositif de positionnement satellitaire (GNSS) pour la surveillance de mouvements de terrain - Présentation et analyses des tests réalisés


Description

Entre 2016 et 2018, l’Ineris a, dans le cadre d’une veille scientifique sur les dispositifs de mesures émergents, testé un dispositif GPS « low cost » comme outil de télésurveillance instrumentale des mouvements de terrain. Le dispositif est composé d’un réseau de modules GPS, permettant l’acquisition des signaux GNSS, d’une station de base assurant les calculs des positions et d’une connexion GSM ou Ethernet. L’ensemble des éléments sont autonomes (alimentés par panneaux solaires). La transmission des données entre les modules GPS et la station de base est assurée par une communication radio.
Les tests ont été réalisés sur les bordures des effondrements (exploitation de sel) du site de SOLVAY à Cerville et Haraucourt (54). Des modules GPS ont été implantés sur des zones connues comme « actives » en termes de mouvements de terrain et sur d’autres considérées comme stabilisées. L’objectif de cette instrumentation a été de tester la mise en œuvre du dispositif sur site, d’évaluer la précision et la fiabilité des mesures de position, d’assurer la gestion du suivi à distance (via la plateforme e.cenaris), d’estimer la robustesse du matériel dans le temps et de définir les limites éventuelles du système. De prime à bord, ce dispositif se distingue par sa mise en oeuvre simple et rapide, sa précision centimétrique et son cout limité.