Appui à l’expertise de l’incendie survenu dans un atelier de traitement de surface le 11 juin 2021 à la Chapelle-Saint-Ursin (Cher)


Description

Dans le cadre de la convention entre le Bureau d’enquêtes et d‘analyses sur les risques industriels (BEA-RI), l’Ineris coopère régulièrement avec le BEA-RI pour rechercher les causes d’accidents industriels emblématiques.
Le 11 juin 2021 vers 12h30, des salariés constatent de visu la présence d’un feu au niveau d’une cuve de chauffe dans un atelier de traitement de surface, exploité par la société Nexter Munitions à la Chapelle-Saint-Ursin (18), une installation classée Seveso seuil haut.
La cause primaire de l’incendie est attribuée à la mise en chauffe du bain par l’automate d’exploitation alors que la cuve était insuffisamment remplie sur la base d’une information erronée du capteur de niveau haut. Ceci a provoqué la surchauffe, puis l’inflammation de la cuve qui possède un revêtement en matière combustible.
En parallèle de l’analyse de cet accident, le BEA-RI enquêtait sur les causes de l’incendie survenu, dans des conditions similaires, le 10 septembre 2021 sur le site d’Aubert de Duval de Pamiers (09). C’est dans le cadre de cette enquête que le BEA a sollicité l’Ineris pour étudier la pertinence de l’hypothèse de l’inflammation de la cuve causée par un thermoplongeur non immergé en fonctionnement. L’étude réalisée par l’Ineris a permis de répondre également au questionnement du BEA-RI sur l’accident au sein de l’entreprise Nexter Munitions.


Le rapport du BEA-RI, intégrant nos travaux, est disponible sur leur site internet :
https://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/nexter-rapport-vdef_cle04269f.pdf