Surveillance en grand de sites à risques de mouvements de terrain - Nos experts en mission à Pékin pour évaluer un nouvel outil

Risk_radar_2_intra.jpg
En octobre dernier, l’Institut a mené une mission à Pékin, pour poser les bases d’un protocole expérimental pour la surveillance des risques de mouvements de terrain. Cette mission était conduite dans le cadre d’un accord de collaboration avec l’Université chinoise North China University of Technology (NCUT), visant à valoriser un géoradar terrestre (dit "risk radar") récemment mis au point par ces derniers.

La mission a consisté en une série d’évaluations en laboratoire, les évaluations in situ démarreront en 2020.  Parallèlement, une étude de faisabilité sera conduite prochainement, avec pour objectif l’intégration de cette technologie radar au niveau l’infrastructure de surveillance e.cenaris.
 
Le Risk Radar est un géoradar terrestre équipé de technologies très en pointe. Il a été développé et mis au point par l’équipe du Professeur WANG Yanping de l’Université chinoise NCUT. Cette technologie devrait permettre d’améliorer l’étude des mécanismes d’instabilités gravitaires ainsi que la gestion des risques géologiques.

A propos de l’accord de collaboration
Ineris Développement, a conclu au cours de l’été 2019, un accord de collaboration avec l’Université chinoise NCUT. Son objectif est d’accompagner l’équipe universitaire dans la valorisation de ses travaux de recherche et développement du Risk Radar. L’INERIS intervient en appui pour une évaluation technique de la technologie, en laboratoire et in-situ.
La collaboration prévoit plusieurs phases. Nos experts du Cenaris sont mobilisés pour évaluer l’opérationnalité  (déployabilité, performances, fiabilité et gestion opérationnelle) de ce radar pour des applications en lien avec l’observation scientifique et la surveillance en temps (quasi) réel des mouvements de terrain et de géostructures (fronts rocheux, pentes, verses, barrages et digues de grande hauteur).