Instrumentation en milieux souterrains: l’observatoire de Château Landon, présenté aux journées techniques du PoCES

chateau_L.jpg
La 3e édition des journées techniques du Pôle de compétence en environnement souterrain (PoCES), a réuni en juin dernier, une centaine de participants aux conférences et tables rondes sur la thématique de l'instrumentation en milieux souterrains. L’Institut a été sollicité pour présenter l’observatoire de Château Landon, en Seine Marne, dédié à l’étude de l’impact du changement climatique sur les cavités souterraines sensibles à l’eau.

Cette carrière de craie abandonnée est instrumentée par l’Ineris, en collaboration avec le Cerema Ile de France et le département de Seine et Marne. Depuis 2019, plus de 40 capteurs suivent en temps réel les mouvements, les déformations et les propriétés hydrauliques du massif. Un suivi de l’évolution de l’état de fracturation de l’ouvrage et de l’évolution des désordres géotechniques est également réalisé régulièrement, en complément. L’ensemble de ces données et observations est centralisé et rendu accessible aux partenaires du projet, via le portail de web-monitoring e.cenaris de l’Ineris et interprété dans le cadre de travaux de recherche, alliant la modélisation géomécanique 3D à des processus complexes en jeu.
L’objectif à terme, est de comprendre les phénomènes à l’origine des instabilités de ce type de cavité, afin de proposer des solutions opérationnelles de gestion du risque à destination des collectivités et gestionnaire de sites.

Plus largement, à cette occasion, l’Ineris a également partagé son savoir-faire et ses compétences dans le domaine de l’instrumentation et de la surveillance des risques du sous-sol. Les échanges ont notamment porté sur l’intégration des nouvelles technologies de mesure et la gestion de données multi-paramètres massives.

> le site du Pôle de compétence en environnement souterrain (PoCES)
 

 

https://cenaris.ineris.fr est un site de l’Ineris dédié à l’observation et à la surveillance des risques du sol et du sous-sol, pour la gestion et la prévention des risques de mouvements de terrains, d’origine anthropique ou naturelle, et plus généralement des risques géotechniques et géologiques associés aux géoressources, géostructures et ouvrages d’art.