Base de données B.D.D. Sorp-Bio


Description

L’objectif de la base de données B.D.D. Sorp-Bio est de mettre à la disposition des modélisateurs et des gestionnaires de site pollué, des valeurs de paramètres de dégradation et de sorption pour certaines substances organiques.

En effet, les résultats du programme TRANSPOL (http://www.ineris.fr/transpol/) concernant la modélisation numérique du transfert des HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) et des COHV (Composés Organiques Halogénés Volatils) dans les eaux souterraines, ont mis en évidence l’importance des données d’entrée et l’incertitude élevée résultants des variations des valeurs des paramètres d’entrée définissant les processus de sorption et de dégradation.

L'acquisition de ces paramètres d'entrée est délicate, coûteuse et longue. Ainsi le recours à la littérature est une solution envisageable en première approche, en fonction du contexte ou des enjeux. C’est la raison pour laquelle l’INERIS a réalisé une synthèse bibliographique de paramètres définissant la sorption (Kd) et la dégradation (T1/2), pour les 16 HAP retenus comme prioritaires par l’agence environnementale américaine (US-EPA) et pour certains COHV.

Lorsque le contexte de l’étude est similaire à celui pour lequel la valeur a été estimée (conditions redox, lithologie, teneur en carbone organique,…), ce recueil de données permettra au modélisateur d’obtenir des domaines de variations (minimum et maximum d’après des valeurs issues de la littérature) adaptés à ses besoins. La base de données peut permettre également de déterminer qualitativement si les mécanismes de sorption et dégradation sont prépondérants pour le site et la substance d’intérêt.

Identifiant : sorp-bio
Mot de passe : sorp-bio

Evolution de la B.D.D (2013)

Suite aux travaux auxquels l’INERIS a participé récemment, dans le cadre du projet CAPHEINE et de la gestion des terres excavées, le choix a été fait de compléter cette base de données par des valeurs de Kd relatives aux principaux Eléments Traces Métalliques (ETM, c'est-à-dire métaux et métalloïdes). Ce nouvel outil est sous format Excel, plus simple d’accès.
Une recherche bibliographique a été menée début 2013 sur les éléments suivants : l’arsenic (As), le cadmium (Cd), le chrome (Cr), le cuivre (Cu), le mercure (Hg), le nickel (Ni), le plomb (Pb), le zinc (Zn).