L'INERIS se doit de participer à l'effort de sensibilisation et d'information à travers la diffusion la plus large possible des résultats de ses recherches et de ses travaux d'études. Ces supports proposent également de donner des clés pour aborder et comprendre les enjeux actuels de la recherche en matière de protection de la santé et de l'environnement..

Programme CIPS

SECURE-SITE : Evaluation and improvement of security measures in Industrial Installations
Dans le cadre de l’appel à projet 2006 du Programme Européen pour la Protection des Infrastructures Critiques (EPCIP), le projet SECURE-SITE a pour objectif de développer une méthodologie d’identification de la vulnérabilité des sites industriels de la chimie (établissements SEVESO) aux menaces de malveillance et de terrorisme.
Les établissements SEVESO, au sein desquels sont stockées et manipulées des substances dangereuses, représentent une cible importante et peuvent ainsi être assimilés à des infrastructures critiques à protéger.
Le projet SECURE-SITE vise à intégrer, de manière harmonieuse, les approches de sécurité et de sûreté mais vise également à améliorer la protection des installations industrielles. SECURE-SITE offre également un support pour l’identification du contenu d’un Plan Sûreté Opérateur (OSP).
Le projet est articulé autour des « work packages » (WP) suivants :

  • Identification des menaces et des scénarios d’attaque (WP 1)
  • Identification des mesures de sûreté et des règles existantes en Europe (WP 2),
  • Sélection d’une méthodologie d’évaluation des risques liés à la sûreté à appliquer à une étude de cas (WP 3),
  • Application de la méthodologie sélectionnée sur un site industriel complexe et critique (WP 4),
  • Evaluation du cas d’étude et de la possibilité de l’appliquer à d’autres infrastructures critiques (WP 5),
  • identification des bonnes pratiques pour la protection des sites industriels critiques relativement à la sûreté (WP6).

En premier lieu, un état de l’art du contexte réglementaire sur la sûreté en Europe a été réalisé. Il en ressort que les Etats Membres peuvent être regroupés en trois catégories selon le dispositif régalien mis en place. Certains Etats Membres ont uniquement transposé la Directive Seveso II, alors que d’autres y ont ajouté des bonnes pratiques ou des réglementations spécifiques à la sûreté des infrastructures critiques.
Une comparaison de plusieurs méthodologies a été menée. Cette démarche a conduit à sélectionner la méthodologie américaine CCPS SVA dans la mesure où elle intègre des approches d’évaluation similaires à celles employées dans l’évaluation des risques liés à la sécurité en Europe.
Sur la base des trois scénarios de menace les plus plausibles, issus d’une expertise de services de renseignements, un parc industriel a été choisi comme étude de cas afin d’appliquer cette méthodologie et de proposer des adaptations au contexte européen.
A partir d’une utilisation partielle de la méthodologie CCPS SVA et sur la base d’entretiens menés à différents niveaux de responsabilités du site, il a été possible d’identifier le profil des forces et faiblesses du site, tout d’abord selon le point de vue de l’Industriel, pui s selon celui des partenaires du projet. Bien que les exploitants du site ne le considèrent pas comme une cible « attrayante » pour des terroristes, ils ont néanmoins développé la sûreté du site à un niveau de performance de sûreté élevé.
Afin de faciliter l’application d’une méthodologie d’évaluation de la sûreté sur les sites Seveso II, des parallèles avec la sécurité industrielle ont été recherchés. La méthodologie adoptée pour les études de sécurité est à peu près similaire à celle proposée dans le Plan de Sûreté Opérateur (OSP). Par ailleurs, les informations issues des études de sécurité peuvent être une très bonne base pour l’évaluation de la sûreté. Toutefois, des antagonismes sur des thèmes, tels que la diffusion d’information au public, restent à lever. Les différences fondamentales entre la sécurité et la sûreté ont également été abordées, telles que la définition des scénarios catastrophiques et le rôle du facteur humain.
Des mesures générales pour l’amélioration de la sûreté, telles que la mise en place d’une politique de sûreté, la formation et la sensibilisation du personnel ou le principe de « Dissuader, Détecter, Retarder» ont été proposées.
Les résultats de ce travail doivent être développés davantage, avec notamment plus de cas d’études et une optimisation de la méthodologie d’évaluation de la sûreté.


IMPROVE : Improve knowledge of effective critical infrastructure protection and facilitate exchange of experiences and best practices
Dans le cadre de l’appel à projet 2008 du Programme Européen pour la Protection des Infrastructures Critiques (EPCIP), le projet IMPROVE a pour objectif de développer une méthodologie d’identification de la vulnérabilité des établissements SEVESO aux menaces de malveillance et de terrorisme. Les établissements SEVESO, au sein desquels sont stockées et manipulées des substances dangereuses, représentent une cible importante et peuvent ainsi être assimilés à des infrastructures critiques à protéger. IMPROVE constitue la suite du projet Secure-Site terminé en 2008.
IMPROVE vise à intégrer, de manière harmonieuse, les approches de sécurité et de sûreté mais vise également à améliorer la protection des installations industrielles. Le projet offre également un support pour l’identification du contenu d’u n Plan Sûreté Opérateur (OSP).
Le projet est articulé autour des « work packages » (WP) suivants :

  • Revue des « bonnes pratiques » chez les opérateurs en matière de scénarios d’attaque et d’évaluation des risques et des menaces (WP 1),
  • Inventaire des mesures législatives et réglementaires en Europe (WP 2),
  • Etude de cas n°1 : évaluation des risques et des menaces d’un site chimique (WP 3),
  • Etude de cas n°2 : évaluation des risques et des menaces d’un établissement SEVESO (WP 4),
  • Evaluation du cas d’étude et de la possibilité de l’appliquer à d’autres infrastructures critiques (WP 5),
  • Identification des bonnes pratiques pour la protection des sites industriels critiques contre les actes de malveillance et de terrorisme – développement d’un guide