Notre démarche d'ouverture à la société

L'Ineris s'est engagé en 2008 dans une démarche d’ouverture de son expertise scientifique et technique à la société civile. Initiée par le biais de réunions d'échanges avec des organisations non gouvernementales (ONG) sur les travaux de l'Institut, cette démarche se déploie aujourd'hui à différents niveaux, de l'orientation globale des activités de l'Institut jusqu'à des projets spécifiques d'expertise ou de recherche.

La Commission d'orientation de la recherche et de l'expertise (CORE) représente la concrétisation de la démarche d’ouverture de l’Institut à l'échelle de sa gouvernance. Officialisée par l’arrêté du 26 avril 2011, cette commission marque le passage de l'Ineris à une gouvernance scientifique et technique pluraliste. La CORE approfondit, au regard des attentes sociétales, les enjeux et les questionnements en matière de recherche et d’expertise, afin d’enrichir les réflexions stratégiques de l’Institut. Chaque année, l'Institut organise, en lien avec ses instances de gouvernance, un séminaire scientifique pour partager des réflexions de fond, qui prennent en compte le "regard sociétal", sur son métier, ses domaines de compétences ou ses activités.

Conçues autour de thématiques scientifiques très pointues, les réunions-débats avec les parties prenantes se veulent des lieux d’échanges et de partage de connaissances. Ces réunions régulières tenues par l'Ineris pour présenter ses travaux visent à donner des clefs à la société civile organisée pour prendre part aux débats scientifiques et techniques actuels autour des questions de risque industriel et environnemental.

Dans la même logique de partage des connaissances, l'Ineris a lancé la collection Ineris Références, dont chaque dossier fait le point sur une thématique de travail de l'Institut. Cette collection se veut accessible aux non-experts et propose une analyse des enjeux scientifiques, techniques et sociétaux soulevés par chacune des thématiques traitées.

Dans une optique de coordonner ses actions avec d'autres experts publics, l'Ineris a signé en septembre 2011 avec l'Anses, l'Ifsttar, Irstea et l'Irsn, la charte de l'ouverture à la société des organismes de recherche, d'expertise et d'évaluation des risques sanitaires et environnementaux. Ces organismes ont été rejoints par le Brgm et Santé Publique France en décembre 2016. A travers cette charte, les sept signataires s'engagent à améliorer leurs travaux à travers un dialogue renforcé avec la société et à mettre en œuvre l'ouverture à la société en leur sein.

Depuis janvier 2017, un travail de recherche en sociologie des sciences a été initié en partenariat entre l'Ineris et l'INRA. Ce travail est conduit dans le cadre d'une thèse de doctorat au sein du Laboratoire Interdisciplinaires Sciences Innovations Société (LISIS), dirigée par Pierre-Benoît Joly (Directeur Recherche INRA). La thèse se positionne sur une question de recherche peu explorée : l'évolution des relations sciences-sociétés à l'échelle des organismes et instituts de recherche. La doctorante, Lucile Ottolini, est accueillie par les équipes de l'Ineris. Les membres de la CORE sont impliqués dans ce projet, par le biais de Gérald Hayotte et Brice Laurent, qui sont membres du comité de suivi de la thèse. Corinne Gendron, présidente du Conseil Scientifique de l'Ineris, y participe également.

Photos ONG