Recherche : la démarche scientifique de l’Institut

La recherche à l'Ineris est financée sur la subvention de recherche de l’Institut par des appels à projets de recherche européens (programmes cadre de recherche et développement), nationaux (ANR, ADEME, ANSES…) et régionaux (notamment Hauts-de-France) ainsi que par des contrats de recherche partenariale avec des entreprises. Elle est structurée autour d’axes faisant appel à des compétences scientifiques variées.

La recherche fait appel à de nombreux champs disciplinaires, comme les sciences de l’ingénieur, la physique, la chimie, les mathématiques appliquées à la modélisation, les sciences de la terre et de la vie, la sociologie, l’économie...

Intermédiaire entre la recherche amont et les besoins en expertise des parties prenantes en charge ou concernées par des risques, l’Institut mène une recherche appliquée, en partenariat étroit avec les meilleures équipes académiques et privées, en France, en Europe et à l’international.

Ces partenariats sont concrétisés dans :
- deux unités mixtes de recherche avec des universités ;
- des collaborations avec des établissements d'enseignement et de recherche et des organismes de recherche et d'expertise ;
- des partenariats industriels conjoints (Joint Industrial Partnership) ;
- des projets de recherche collaboratifs financés par les Agences nationales et les investissements d’avenir ;
- des programmes européens et internationaux ;
- des projets de recherche partenariale avec des entreprises.

Grâce à ces financements externes, le budget total de la recherche de l’Institut est le double de la subvention ministérielle, et représente 20% de l’activité totale.

Les grandes orientations de recherche sont définies dans le Contrat d’objectifs et de performance, élaboré avec nos instances de gouvernance, le Conseil scientifique et la CORE.

Les opérations de recherche sont évaluées ex ante et ex post par les Commissions scientifiques spécialisées de chaque direction opérationnelle (risques accidentels, chroniques, du sol et du sous-sol).

Environ 120 docteurs et ingénieurs exercent une activité de recherche, toujours partagée avec des missions d’expertise, de conseil et d’appui aux politiques publiques, dans une volonté d’imbriquer ces trois missions de l’Institut. Ils encadrent une quarantaine de doctorants.

La recherche est organisée en 14 axes qui définissent, sur une durée de 5 à 10 ans, les objectifs, les thèmes et les moyens associés. Chaque axe est en lien avec un thème d’appui aux politiques publiques.

La production scientifique répond aux exigences du Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES), en qualité et en quantité, avec plus d’une centaine de publications dans des revues référencées à l’ISI, des publications destinées à un public industriel et des guides techniques opérationnels. La diversité des supports de valorisation de la production scientifique est le résultat d’une volonté d’apporter une contribution à la science et de la mettre à disposition des innovateurs, décideurs et gestionnaires des risques (associations sur la qualité des milieux, organisations professionnelles, membres des pôles de compétitivité, agences sanitaires...).