Au-delà du respect de ses obligations réglementaires, l’INERIS a placé le développement durable au cœur de ses programmes et prestations, et le décline au quotidien dans sa vie interne.

Developpement Durable

Ordre: 
0

L’INERIS et le développement Durable

Comme l’exprime sa phrase-vocation « Maîtriser le risque pour un développement durable », celui-ci est au cœur des programmes et prestations de l’INERIS. Depuis sa création en 1990, l’Institut a mis en place un ensemble d’initiatives pour améliorer durablement ses performances sociales, environnementales et économiques :

- Depuis 2000, l’INERIS est certifié ISO 9001 et il élargit régulièrement le champ de ses reconnaissances relatives à la qualité de ses prestations : accréditation NF EN 45011, ISO CEI 17025, Bonnes Pratiques de Laboratoire...

- En 2001, l’Institut s’est doté d’une Charte de déontologie formalisant les valeurs éthiques partagées par l’ensemble de son personnel et le guidant dans ses missions au quotidien.

- En 2005, le pôle accueil/formation, a été l’un des trois premiers bâtiments français auquel le label Haute Qualité Environnemental (HQE) a été attribué.

Ces dernières années, I’INERIS a inscrit dans son Contrat d’objectifs 2006-2010 l’engagement à poursuivre la mise en place de sa politique en matière de développement durable et à en rendre compte annuellement au Conseil d’administration.
Cet engagement a été tenu et, à partir de 2006, un chapitre spécifique faisant état des résultats d’actions concrètes et présentant un certain nombre d’indicateurs chiffrés a été intégré au rapport annuel de l’Institut.

- En 2007, l’INERIS a affiché ses engagements en faveur de l’ouverture à la société en signant avec d’autres organismes publics la Charte de l’expertise publique. Celle-ci s’est concrétisée par l’organisation de réunions mensuelles avec des représentants d’associations de consommateurs et de défense de l’environnement. Conçues autour de thématiques scientifiques très pointues, elles se veulent des lieux d’échange et de partage.

En 2008, la dynamique du Grenelle de l’Environnement a accéléré la prise de conscience et la mise en mouvement de l’ensemble des acteurs en faveur d’un développement durable. Dans ce contexte, les organismes publics ont plus que jamais un devoir d’exemplarité et un rôle prépondérant à jouer afin d’impulser et de promouvoir les valeurs du service public. Au cœur de ces valeurs, le développement durable représente une composante essentielle et transversale qui, par conséquent, ne peut que sous-tendre l’ensemble des activités de l’INERIS.

L’institut a franchi cette année-là une étape supplémentaire :

  • d’une part, il a signé, le 2 avril, la Charte du développement durable des établissements publics et entreprises publiques avec le ministre d’État Jean-Louis Borloo et une quarantaine d’autres établissements. Par cette charte, l’INERIS s’engage à définir ses propres défis et objectifs en termes de développement durable et à les traduire dans sa politique, les projets qu’il développe et ses pratiques de management. La charte définit ainsi sept principes de gouvernance et d’orientation des actions : concertation avec les parties prenantes et intéressées, motivation interne, gestion du personnel, écoresponsabilité, relations constructives avec les collectivités locales, production d’information et de savoir, rencontre de partage avec les pairs ;
  • d’autre part, il a engagé la formalisation d’une politique générale et d’un plan d’actions en matière de développement durable, cette démarche s’appuyant sur le guide SD 21000 élaboré par l’AFNOR. L’approche consiste à réaliser d’abord un diagnostic initial vis-à-vis de la prise en compte des enjeux du développement durable et des besoins des parties intéressées, hiérarchiser les enjeux. Elle se poursuit en 2009 par la mise en place d’un plan d’actions assorti d’indicateurs et d’une gouvernance spécifique pour en assurer le suivi et l’évaluation.

En 2009, l’INERIS réalise son premier Bilan Carbone pour son site de Verneuil-en-Halatte.
Le Bilan Carbone est une méthode d’inventaire des émissions liées aux activités humaines de Gaz à Effet de Serre (GES) développée par l’ADEME.
Elle vise à permettre une estimation des émissions de gaz à effet de serre qui sont engendrées par l’existence d’une activité économique ou administrative, que ces émissions soient la conséquence d’un processus appartenant « juridiquement » à l’entreprise (par exemple les émissions de la chaudière) ou qu’elles prennent place à l’extérieur.
Le Bilan Carbone se fait en récoltant des données au sein de l’entreprise et en les saisissant dans l’outil tableur de la méthode appelé « tableur maître ».

Ce premier bilan s’est conclu par l’obtention de Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ; ils devraient permettre des réductions tarifaires de la part des fournisseurs d’énergie de l’Institut, intéressés par les CEE obtenus.

Les engagements de la Charte Développement Durable des établissements et entreprises publics

 Mener une réflexion stratégique sur le développement durable permettant d’identifier ses propres enjeux,
de les partager et de définir des objectifs dans son champ de compétences.
– Traduire cette réflexion dans sa politique, ses projets, son management et sa façon de rendre compte, en impliquant le personnel et les différentes parties prenantes et intéressées.
– Élaborer un document stratégique de développement durable, reprenant ces engagements et diffusé largement à l’interne comme à l’externe.
– Élaborer et piloter, dans le cadre de son document stratégique, un plan d’actions permettant d’intégrer les
principes de gouvernance et de mise en oeuvre définis.

Des petits gestes très importants
– Travaux d’étanchéité et d’isolation de terrasses
Un budget de 300 k€ a été consacré à l’isolation thermique et l’étanchéité de plus de 1 000 m2 de terrasses sur trois bâtiments. Il en a résulté une économie annuelle de 12,5 MWh qui représente une réduction d’émission de gaz à effet de serre de 2,6 tonnes d’équivalent CO2 et plus de 7 tonnes de NOx.
– Remplacement de 230 Blocs Autonomes d’Éclairage de Secours (BAES)
Cette nouvelle génération de blocs d’éclairage engendre une réduction de consommation annuelle de 1 410 kWh
soit plus de 10 % d’économie. En outre, les veilleuses équipant ces dispositifs sont désormais à base de LED, moins consommatrices et générant moins de déchets.
– Installation de deux équipements de visioconférence
Rapidement adoptés par les équipes en charge des activités de la Direction des Risques du Sous-sol qui possède une équipe à Nancy, ces dispositifs ont remporté un grand succès dès leur installation en 2008 et ont ainsi permis des économies de déplacement.
– Engagement de création d’une crèche d’entreprise
L’INERIS, en lien avec son comité d’entreprise, s’est engagé en 2008 dans un projet de création d’une crèche d’entreprise au bénéfice des salariés du Parc ALATA. Le projet de crèche associe l’INERIS, la société « Crèches 1,2,3 Soleil » et d’autres structures du Parc ALATA et de la commune de Verneuil-en- Halatte. Cette crèche (bâtiment écologique) a ouvert ses portes le 04 janvier 2011.
– Proposition de repas « bio » tous les jours au restaurant d’entreprise.

Sensibilisation du personnel
Plan de déplacement d'entreprise
Le Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE) a été présenté à l’ensemble du personnel le 12 septembre 2008.
- Faciliter la pratique des modes de transport doux : accroitre la capacité de parking des 2 roues au programme de INERIS 2012
- Achat de voitures INERIS à faibles émissions
- Incitation au transport par voie ferrée plutôt qu’aérienne
- Promouvoir la pratique du covoiturage
- Formation à l’éco-conduite 12 personnes en 2010
- Promouvoir l’utilisation des équipements de Vidéo Conférence
- Mutualisation des moyens de transport collectif à l’échelle du Parc ALATA

Club Bio
Né en 2007 sous le patronage du comité d'entreprise de l'INERIS , le Club Bio a pour activité principale la promotion d'une consommation locale et d'un mode de vie responsable auprès de ses adhérents (60 personnes fin 2009). Il constitue une interface entre des producteurs locaux (maraîcher, boulanger, ...) et les salariés de l’INERIS.