Surveillance des ouvrages souterrains

Parmi les gestionnaires du risque, les collectivités sont plus particulièrement confrontées à des situations problématiques liées aux instabilités des ouvrages souterrains telles que le développement de fontis, d’effondrements localisés ou généralisés. Ces instabilités peuvent avoir des répercussions importantes en termes de sécurité publique, de protection des biens et d'impact environnemental. Les gestionnaires sont alors amenés à mettre en place, parfois dans l’urgence, des solutions pour garantir la sécurité des personnes et des biens.

 

Supprimer le risque relève souvent de mesures particulièrement onéreuses (comblement, expropriation). Dans certaines situations, le recours à une surveillance instrumentale appropriée en tant que système d’alerte offre l’opportunité d’une stratégie d’attente, alternative souvent indispensable pour une meilleure décision et une gestion de délai compatible avec la mise en place de la solution définitive de traitement du risque.

 

Fort d’une longue expérience dans la surveillance et l’auscultation d’ouvrages souterrains (mines, carrières, stockages), l’INERIS a développé et mis au point des méthodes et outils spécifiques de surveillance adaptés à un large panel de situations et de niveaux de risque :

 

  • instabilités typiques de cavités abandonnées peu profondes : fontis et effondrements localisés

 

  • instabilités de cavités plus profondes : affaissements ou effondrements généralisés

 

Principe et Techniques

L’approche de l’INERIS est basée sur des techniques de surveillance éprouvées, telles que l’inspection visuelle, la télémesure géotechnique, la surveillance acoustique souterraine, la géodésie de surface ou encore la microsismique.

 

Ces moyens peuvent être déployés seuls ou de manière combinée, selon les enjeux et le problème posé. L’INERIS dispose également d’une infrastructure de surveillance permettant d’assurer à distance le suivi et la mise en ligne des données de mesure en quasi temps réel, la gestion d’alarme ainsi que l’administration complète des dispositifs de surveillance.

 

Services

  • Étude de faisabilité, de conception et de dimensionnement de solutions de surveillance

 

  • Monitoring continu sur réseau de capteurs permanents

 

  • Télégestion et administration de systèmes de télémesure, contrôle métrologique et fonctionnel

 

  • Suivi et traitement des données, analyse, interprétation et expertise

 

  • Procédures de surveillance, exercices d’alerte.

 

Applications

  • Surveillance de carrières souterraines actives, abandonnées ou aménagées. Par exemple, le suivi de l’évolution d’une carrière de calcaire abritant des thermes par des mesures automatisées de convergence

 

  • Surveillance d’ouvrages miniers à moyenne et grande profondeur. Par exemple, le suivi de l’évolution d’une mine de sel à risque d’effondrement brutal au droit de quartiers d’habitations par méthode acoustique, microsismique et géotechnique

 

  • Surveillance d’un affaissement minier lié à l’exploitation d’eau stockée dans le réservoir minier. Par exemple, le suivi d’un affaissement en surface par mesures au GPS différentiel.

 

Atouts

  • Une forte culture de l’expérimentation in-situ et de la surveillance de zones à risques de mouvements de terrain

 

  • une quarantaine de réseaux de surveillance dans le bassin ferrifère lorrain et le bassin houiller de Provence

 

  • la qualité reconnue de nos prestations auprès de nos clients et partenaires (EDF, Andra, IRSN, collectivités...)

 

  • Une équipe expérimentée et opérationnelle pour la surveillance et l’alerte répondant aux besoins concrets des exploitants, des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des gestionnaires d’ouvrages (capacité d’intervention 24h/24h) dans le cadre du CENARIS (Centre National de Surveillance des Risques du Sol et du Sous-Sol).