L'INERIS se doit de participer à l'effort de sensibilisation et d'information à travers la diffusion la plus large possible des résultats de ses recherches et de ses travaux d'études. Ces supports proposent également de donner des clés pour aborder et comprendre les enjeux actuels de la recherche en matière de protection de la santé et de l'environnement..

Priorités scientifiques

La consolidation de la recherche amont fonde la légitimité et la crédibilité de la recherche finalisée ainsi que la qualité de l'expertise fournie aux pouvoirs publics.

Les objectifs

Substances et produits chimiques
Programme 189/action 1, Recherche sur l’évaluation et la prévention des risques technologiques et des pollutions

Progresser dans la compréhension des effets sur la santé et l’environnement associés à certains risques émergents. (perturbateurs endocriniens, particules ultrafines, champs électromagnétiques…).

Développer des méthodes pour prédire les dangers des substances, en particulier avec les nouveaux " outils ". Demandés par REACH (tests in silico, in vitro, in vivo) et évaluer les impacts (biomarqueurs et biomonitoring).

 

Risques technologiques et pollutions
Programme 189/action 1, Recherche sur l’évaluation et la prévention des risques technologiques et des pollutions

Progresser dans la compréhension des processus de transfert des contaminants dans tous les milieux (air, eau, sol), développer des modèles robustes pour évaluer les risques d’exposition ; alerter, évaluer et maîtriser les risques de l’échelle locale à l’échelle transfrontalière.

Développer la mesure dans des milieux complexes (air, eau, sol), en particulier de polluants dits émergents (dont les nanoparticules), avec une exigence renforcée de qualité et de reproductibilité.

Améliorer la quantification des effets des matières et phénomènes dangereux en évaluant les incertitudes et en perfectionnant les outils de modélisation (méthodes semi-empiriques de type QSAR et QSPR, déterministes, probabilistes).

Mieux appréhender les systèm es industriels complexes, du point de vue des processus physiques et en prenant en compte les aspects humains et organisationnels, l’environnement des installations et les enjeux territoriaux, pour gérer les risques et faciliter la décision publique.

Contribuer à la mise au point de procédés industriels (débouchant par exemple sur les biocarburants) et au développement de nouvelles technologies (hydrogène, nanomatériaux) plus sûres, en anticipant la maîtrise des risques dès la conception de ces procédés.

Intégrer les approches et les résultats de la recherche en sciences humaines et sociales (économie…) afin d’éclairer les décisions pour mieux maîtriser les risques et pollutions.

 

Risques liés à l'après-mine, aux stockages souterrains et risques naturels
Programme 189/action 1, Recherche sur l’évaluation et la prévention des risques technologiques et des pollutions

Mieux connaître les lois de comportement et les couplages régissant l’évolution à long terme des ouvrages souterrains et des massifs rocheux, pour développer des méthodes de surveillance et d’alerte, et évaluer les aléas et les dangers.

Développer des méthodes d’évaluation des aléas liés aux ouvrages souterrains abandonnés, de leurs conséquences éventuelles sur les installations de surface et des risques encourus par les populations.

Évaluer la pertinence, la robustesse et la durabilité d’installations souterraines pour stocker ou séquestrer des produits (hydrocarbures, CO2, déchets), notamment dans l’hypothèse d’aléas climatiques.