The expert appraisal of risks and the assessment of the impact of industrial activity on the environment and health are rapidly changing and growing sectors. The INERIS conducts research programmes which provide scientific state-of-the art expertise and which take account of work carried out within the national, European and international scientific community.

Soils and subsoils

Lessons learned from accidents related to the exploration and production of hydrocarbons (2015)

In April 2010, the Deepwater Horizon drilling rig accident, which claimed 11 lives and led to an unprecedented oil spill, prompted a profound rethinking of the safety of offshore oil and gas operations. Many reports were published on this accident and the lessons learned have been widely incorporated into the practices of the oil industry and in the regulations of various countries. This report aims to provide a more global view of accidents related to the exploration and production of hydrocarbons and to provide the stakeholders (regulators, professionals, public) with objective figures which may assist in the analysis and evaluation of hazards associated with these activities. Special emphasis was given to accident statistics related to wellbores over their lifecycle : drilling, completion, production, interventions, plugging and abandonment. This study was conducted under the ageis of the french Ministry of Ecology, Sustainable Development and Energy.

0000000000
MISSTER Final Report (2015)
0000000001
MISSTER Handbook for securing shafts (2013)
0000000002
Mine closure and post mining management international state of the art (2008)

Depuis 2005, la Société Internationale de Mécanique des Roches (ISRM) a créée une Commission sur la problématique de la fermeture des mines. Le rapport final de cette Commission internationale, présidée par Christophe Didier de l'INERIS, est désormais disponible. La commission a été instaurée pour étudier le problème des mines abandonnées qui peuvent, dans certaines circonstances, s’avérer dangereuses pour les personnes et/ou les biens. 
Le travail s’est concentré sur les aspects de mécanique des roches liés à la fermeture des mines. Les principaux problèmes d'instabilité résultent dans les anciennes mines, de la rupture, dans le temps, d’anciens piliers ou des terrains de recouvrement situés à l’aplomb des anciens travaux. Certaines de ces instabilités peuvent s’avérer potentiellement dangereuses (apparition soudaine de fontis, effondrements en masse). D’autres sont plus simples à gérer  (affaissements lents et continus).
Le rapport (uniquement en version anglaise) propose un descriptif de la problématique de fermeture des mines, y compris les aspects législatifs, dans plusieurs pays (Afrique du Sud, Japon, Canada, Pologne, Allemagne, France, Corée…).
Les principaux types de phénomènes susceptibles de se développer à l’aplomb d'une mine abandonnée sont discutés. Ceci concerne les conséquences potentielles sur des personnes et les structures de surface mais également la description des mécanismes physiques qui peuvent initier les instabilités.
Les principales méthodes d'évaluation des risques sont ensuite présentées, identifiant les facteurs les plus sensibles, capables d’influer sur le niveau de risque résiduel. Finalement, plusieurs techniques de surveillance directes et indirectes sont décrites ainsi que quelques méthodes destinées à conforter ou combler les anciens travaux afin de protéger les populations concernées.
Ceci constitue un travail de référence que nous souhaitons utile et intéressant pour les personnes impliquées dans les domaines de la mine et de l’après-mine.

  • Le document est aussi disponible sur le site de l'ISRM www.isrm.net
0000000003