La diffusion, sous différentes formes et à tous les publics, des savoirs et savoir-faire constitue un des volets essentiels de l'activité de l'INERIS.

INERIS Références

>> Le stockage souterrain dans le contexte de la transition énergétique

La Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte va conduire à l'accélération du développement des énergies renouvelables.
Le caractère intermittent de certaines d’entre elles incite à stocker autant que possible l’énergie non consommée pour faire face aux demandes ultérieures.
Différentes échelles de stockage peuvent alors coexister selon le contexte : batteries, réservoirs de surface et stockages souterrains. Du fait de ses caractéristiques (grands volumes possibles, isolation thermique...), le stockage souterrain d’énergie présente un certain nombre d’attraits.

 

>> Les inégalités environnementales sur les territoires

L'exigence de justice environnementale conduit les pouvoirs publics à prendre en compte, dans leur politique, la réduction des inégalités environnementales sur les territoires. En France, l’action gouvernementale s’exprime à travers les Plans Nationaux Santé Environnement, outils de programmation et de planification pour la mise en place d’actions concrètes et la prise en compte de la santé environnementale dans l’ensemble des politiques publiques. La réduction des inégalités
environnementales se décline aussi dans le cadre des Plans Régionaux Santé Environnement.
Les populations ne sont pas égales face aux pollutions, nuisances et risques environnementaux. Cette inégalité environnementale se vérifie à différentes échelles (globale, régionale, locale) et s’appréhende par l’intégration de données de natures variées sur la contamination éventuelle de l’air, l’eau, les sols et l’alimentation. À la potentielle surexposition aux substances chimiques sur un territoire, peuvent s’ajouter celles liées aux nuisances, aux facteurs physiques ou microbiologiques. Enfin, à travers les mécanismes de surexposition et de vulnérabilité, les populations défavorisées pourraient être plus fortement impactées par les effets sanitaires liés aux facteurs de risque environnementaux.
Bien que cette hypothèse mérite d’être approfondie, l’étude du lien entre santé et environnement implique de considérer
les facteurs sociaux comme des variables connexes à l’exposition environnementale.

 

>> Les méthodes alternatives en expérimentation animale

INERIS, acteur de la toxicologie prédictive, travaille depuis plusieurs années sur les méthodes alternatives en expérimentation animale. Le recours à ces méthodes, exigence éthique, est aussi une nécessité pratique dans un contexte réglementaire qui les préconise et, au-delà, dans un contexte de recherche socialement responsable y compris en accompagnement à l’innovation.
Dans le cadre de sa stratégie d’ouverture à la société, l’Institut a par ailleurs engagé des actions visant à renforcer son dialogue avec la société civile organisée sur des sujets qui représentent des enjeux sociétaux. S’agissant des méthodes alternatives en expérimentation animale, l’INERIS a ainsi coordonné un projet de recherche « PICASO Alternatives » sur la « Place des méthodes alternatives en expérimentation animale dans le domaine santé-environnement : prise en compte des attentes sociétales » (2011-2013). Le Programme REPERE du Ministère en charge de l’Écologie, qui finance le projet, explore les voies de la participation de la société civile organisée au pilotage de la recherche et de l’expertise.
PICASO Alternatives a été piloté en partenariat avec Écologie Sans Frontière (ESF), l’Association Nationale de Défense des Consommateurs et Usagers (CLCV) et la Coordination Nationale Médicale Santé Environnement (CNMSE), sous l’égide d’un tiers-veilleur sociologue. La partie sociétale du présent dossier de référence consiste en une synthèse issue de ce projet de recherche. En effet, la question des méthodes alternatives en expérimentation animale n’est pas uniquement scientifique et technique. C’est tout l’intérêt d’une collaboration sciences-société telle qu’elle a été définie dès l’origine et mise en oeuvre dans le projet PICASO Alternatives. Afin d’identifier les attentes sociétales, quatre outils ont été utilisés : des groupes de discussion, un groupe Facebook, un questionnaire aux lanceurs d’alerte et un questionnaire grand public (2361 répondants). Le panorama tiré des différents questionnements fait apparaître dans l'échantillon trois groupes de populations : les scientifiques, les militants et les personnes n’appartenant à aucune association. On peut ainsi voir se dessiner les populations entre lesquelles il serait possible d'établir dès maintenant le dialogue.

 

>> Batteries et sécurité

L'INERIS publie son premier dossier de références, synthèse pluriannuelle des travaux de recherche et d'expertise mis en perspective au regard des attentes sociétales.

Intitulé Batteries et sécurité, ce premier ouvrage s'intéresse au stockage électrochimique de l'énergie, utilisé pour diverses applications stationnaires ou embarquées, dont la plus connue est sans doute la batterie des véhicules électriques.